vendredi 31 mars 2017

Cortèges

Image inspirée par la lecture du roman " Cortège "
d'Olivier Sourisse



Mike Kahlin journaliste américain se croyant atteint d'un cancer, consulte le docteur Richmond éminent virologue farfelu.
A cet instant démarre sa malédiction !
La 1ère partie se déroule à San Francisco. Mike évolue entre le couple Richmond, dont Madame est déjanté à souhait, Pepper (Amélie) une amie paumée et d'autres personnages qui ne font pas de vieux os mais qui laissent des traces qui s'entassent.
Pas d'enquête policière, ou si peu. Que des faits.
La 2ème partie se déroule à Roscanvel en Bretagne, lieu natal d'Amélie, loin de la tumulte américaine.
Mike se met à l'écriture d'un roman ... quand son passé ressurgit.
C'est une histoire très étrange, noire et non conformiste qui nous entraîne dans un univers où le réel côtoie le fantastique. L'auteur jongle avec la tendresse, l'empathie, l'amour, le doute, l'immoral, le sarcasme, la cruauté, le diabolique ...
Au fil de ma lecture, ce n'est pas le suspense qui m'a scotché au livre mais la question : Où est-ce-que l'auteur veut m'amener ?
Et bien jusqu'à un dénouement plus que surprenant !

Lecture de mars 2017
Roman noir



Livre qui m'a été dédicacé


Lien vers l'auteur

vendredi 24 mars 2017

L'homme-qui-dessine

Image inspirée par la lecture du roman " L'homme-qui-dessine "
de Benoît Séverac



Ayant beaucoup apprécié "Les enfants de la terre" de Jean M.Auel, l'originalité de Benoît Séverac d'écrire un polar se déroulant pendant la période des hommes préhistoriques m'a tout de suite attiré.
Pour Mounj, l'homme-qui-dessine ( Homme de Néandertal), tout est une question de temps dans ce roman.
Non seulement il doit aider sa tribu qui est en voie d'extinction mais en plus, il n'a que quelques jours pour prouver son innocence dans les meurtres perpétrés contre une tribu d'Homo Sapiens, les hommes-qui-savent.
L'auteur fort d'une très bonne connaissance de cette période, nous livre dans ce roman des relations humaines naissantes. Les sentiments de la tribu s'entrechoquent face à la différence, les tabous apparaissent et l'instinct de survie donne un regain de logique à Mounj.
Le lecteur évolue dans un environnement très bien décrit. Le suspense s'installe au fil des pages et les certitudes et convictions des personnages sont ébranlés face aux faits et révélations.
La lecture devient captivante et les rebondissements finaux aboutissent sur un dénouement surprenant!
N'est parfois pas si primitif celui qui le paraît !

Lecture de mars 2017
Polar Français
Jeunesse

Livre qui m'a été dédicacé
Lien vers l'auteur

mercredi 15 mars 2017

Les ombres innocentes

Image inspirée par la lecture du roman " Les ombres innocentes "
de Guillaume Audru


Massif Central 2013. 
Héléna, infirmière en psychiatrie s'occupe de Lucie sous l'oeil critique de sa hiérarchie, qui n'accepte pas ses méthodes plus douces et plus humaines. 
Un vieil homme trouvé hagard et tabassé sur le bord d'une route de Corrèze qui ne porte pas plainte et dont l'article relatant les faits dans le journal interpelle Élie flic à la retraite.
Massif de l'Aubrac, une vieille femme retrouvée éventrée et suspendu à un crochet de boucher dans sa grange.
3 faits bien distincts au départ.
Au fil des chapitres, le suspense grandi. L'intrigue amène les enquêtes à converger vers un dénouement commun, surprenant et déstabilisant. 
Dans ce second roman, l'auteur confirme son style que j'avais apprécié lors de ma lecture " L'île des hommes déchus ". 
Une écriture ferme mais empreinte de sensibilité pour une histoire au parfum de terroir dans un climat glauque propice aux secrets de famille ... et un scandale social et politique !
J'ai découvert avec stupeur dans ce roman un pan de l'histoire (honteuse) de France sur des faits remontant aux années 1960 - 1970. 

Lecture de mars 2017
Polar Français


Livre qui m'a été dédicacé
Lien vers l'auteur

lundi 6 mars 2017

Sans pitié ni remords

Image inspirée par la lecture du roman " Sans pitié ni remords "
de Nicolas Lebel


Ma première lecture de cet auteur dont ce roman est le 3ème de la série.
Une vrai chasse au trésor parsemée de cadavres sur fond de Baudelaire !
Tout un programme qui débute avec l'enterrement de Jacques Morel, ami et ex-coéquipier du Capitaine Mehrlicht (commissariat du XIIe de Paris). 
Des funérailles alimentées par un Mehrlicht en pleine forme humoristique et pour apothéose,
l'épitaphe sur la tombe de son ami " À tout à l'heure" ! 
Du coup, le Capitaine se retrouve à la tête d'un héritage qui l'oblige a interrompre ses vacances et faire équipe avec la police de l'Art (OCBC) pour décrypter les messages codés laissés par Jacques.
Pendant ce temps, le "Corse" sème des cadavres dans tout Paris.
L'auteur joue de son humour et avec la poésie des mots pour nous entraîner dans une chasse au trésor d'une part et une enquête criminelle menée par les collègues de Mehrlicht malmenés par son remplaçant Cuvier (et oui ! il est censé être en vacances). Il entremêle judicieusement les deux et de cadavres en rebondissements, de sonneries de téléphone cocasses qui tombent à point pour le lecteur, l'auteur nous fait vivre intensément la folie meurtrière d'un commando dont le chef est prêt à tout pour ....

PS: l'auteur a poussé le vice de chercheur d'énigmes de ces lecteurs à la page 383 !!!
      Et poussé son humour en donnant l'adresse mail d'un pote auteur pour les réclamations !

Lecture de février 2017
Polar Français

Livre qui m'a été dédicacé
Lien vers l'auteur