vendredi 12 janvier 2018

ELWIG de l'Auberge Froide

Image inspirée par la lecture du roman 
de Claudine Candat


Avec ce roman, l'auteure m'a entraîné dans une intrigue originale et très prenante, mi fantastique mi psychologique.
Une surprise m'attendait à chaque chapitre. Je suis passée de 2005 à 1963 à 1805 ... découvert qu'en tombant de vélo il était possible de se retrouver à cheval ...
Tout commence en juillet 2005 lorsque trois cadavres de jeunes filles sont découverts sur les bords du Tarn et la disparition de Michel Leduc, médecin légiste.
Puis 1963, François Domps se mettant à l'abri d'un orage à l'Auberge Froide dans la Forêt Noire, est transporté en 1805 et devient Franz qui tombe, pour son plus grand malheur, sous le charme d'Elwig von Sankt Märgen, à la beauté entêtante.
Et quand par la suite j'apprend qu'en 1962, Elwig Kaminski, troublant sosie d'Elwig de 1805, est retrouvée étranglée .....
Là je me dis que l'Auberge doit être une sorte de vortex temporel, mais ...
L'auteure, germaniste de formation, m'a plongé dans l'histoire allemande de la période Napoléonienne à celle de 39/45 et exploite à merveille la synchronicité tel que la concevait Karl Gustav Jung.
Ses personnages ont leur double, voire leur triple pour certains et voyagent beaucoup.
Les chapitres défilent rapidement entre meurtres, brassages de population, familles détruites ou éclatées et relations amoureuses tumultueuses !
Et lorsque le dénouement arrive ... je me dis que j'ai bien fait de rencontrer cette auteure !


Lecture de janvier 2018
Roman
Livre dédicacé
Lien vers l'auteure

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire